CR Monnaie Locale Complémentaire 23/11/2013

CR de la première réunion publique, Salle du Cantou, Le Vigan, le 23/11/2013


Annoncée sous le titre : UNE MONNAIE LOCALE CITOYENNE : Comment ?  Pourquoi ?  Pour qui ?
Présents : une trentaine de personnes, le plupart des environs du Vigan
Conférenciers invités :
— Daniel Berneron de l’Association ADESL à Montpellier (monnaie locale en projet : La Graine)
— Bernard Bruyat d’OPDLM à Aubenas-Vals (monnaie locale établie : La Bogue) : absent pour cause de maladie

1.  Introduction de la réunion par Olivier Langlois par rapport à son vécu.
2.  Questionnements sur la monnaie locale pour interpeller la connaissance de chacun à ce sujet par Brian Wills.
3.  Projection par Dimitri Benard de deux films sur le fonctionnement des monnaies locales l‘Abeille (Villeneuve/Lot) et le Sol-Violette (Toulouse), et d’un extrait d’un interview et discussion sur La Pêche (Montreuil) télévisé sur chaîne 1.
4.  Daniel Berneron a parlé du processus de la création de La Graine qui est en train de se dérouler à Montpellier et de la création de leur association coopérative gérée par 10 coprésidents en collège.
Il nous a informé aussi qu’il y a des discussions en cours entre membres du réseau MLC en France et l’ACPR de la Banque de France (l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution).
La représentante de l’ACPR a demandé si une MLC est une monnaie d’échange ou un titre de paiement, pour que l’ACPR puisse examiner les activités du réseau MLC en ce qui concerne la loi monétaire actuelle.
Pour le présent ces discussions restent au niveau exploratoire ; mais en 2014 nous devons nous attendre à une décision soit favorable à nos activités, ou défavorable, avec des régulations restrictives.  Entre-temps c’est dans notre intérêt que nous continuions de poursuivre notre cause citoyenne. 

        Il nous suggère comme prochaines étapes pour construire le projet :             1) créer une association pour assurer une légitimité et une transparence au processus citoyen qui est en train d’émerger lui donner corps en s’appuyant sur les forces du réseau des monnaies locales, tout en assumant sa personnalité propre ;           2) de développer la communication dans les villes et villages locaux autour du projet de monnaie locale citoyenne pour rallier toutes les volontés citoyennes favorables à ce projet.

5.  Cette présentation était suivie par une discussion animée par Christophe Julia pendant laquelle chacun a déclaré son intérêt (ou pas) à une monnaie locale en qualité de consommateur ou producteur, avec quelques réflexions sur les questions posées dans le questionnaire qui a circulé : « Quels sont les besoins insatisfaits dans votre bassin de vie ? » ; « Quels sont les ressources, les biens, les services sous-employés ? » ; etc.
6.  Finalement — bien après le temps de clôture prévu ! — Maurice Tronche a mené une discussion ouvrante sur une réunion de suivi.  Cela a été approuvé par consensus et, autour des mets et boissons partagés, la réunion ne s’est terminée qu’après minuit.  Donc on peut dire que le Collectif a repris un peu de la sa vigueur à cette occasion !

Publicités
Cet article, publié dans Monnaie locale, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s