AUTO-STOP ET CO-VOITURAGE

Co-voiturage vert Jaune

logo covoiturage vert Jaune

auto-stop (hitchhicking pour les anglais, pouceux au Québec)

L’autostop (n’oubliez pas votre pancarte) a résisté au covoiturage et aux faits divers : On le croyait disparut, mais les auto-stoppeurs ont choisit de passer par internet pour continuer cette pratique en toute sécurité et efficacité.

Des réseaux locaux ont été développés pour qu’autostoppeurs et conducteurs s’enregistrent et se reconnaissent grâce à un autocollant collé sur la voiture et une pancarte labellisée pour les pouceurs; sur certains les inscrits signent une charte. Ainsi, chacun est rassuré, mais le système perd la spontanéité du pouce levé.

Exemple de réseaux d’auto-stop organisés sur : http://www.rezopouce.fr/cms/blog/ et http://www.vap-drome.fr/

Dans notre région le manque de transports en commun permet encore de se déplacer en stop sans trop de difficultés.

Un site de référence libre et gratuit où vous trouverez plein de conseils: http://hitchwiki.org/

covoiturage

Le covoiturage est une bonne chose au niveau environnemental et amical mais trop de gens font dorénavant du business à partir de cette nouvelle pratique. Il n’y a qu’à voir certains prix affichés sur les sites web. Pour un trajet Paris-Montpellier le prix peut fluctuer entre 40 et 55 euros, d’après les différentes offres proposées sur les sites spécialisés. Très au-delà du simple partage des frais. Des tarifs malgré tout plus intéressants que le train quand le billet en milieu de journée est autour d’une centaine d’euros le jour même. D’ailleurs le site leader (et payant) Blablacar (www.covoiturage.fr) sature le métro parisien de publicité faisant explicitement référence aux tarifs SNCF.

Tout beau, tout neuf, ça donne envie de s'arrêter

Tout beau, tout neuf, ça donne envie de s’arrêter

Localement, Il y a plus un d’an que le collectif Transition avec l’accord de la mairie d’Alzon (30770) a transformé cet ancien abri bus en point covoiturage/autostop. La mairie a financé la peinture pour les travaux. La mise en place se fait progressivement. L’idée de covoiturer en milieu rural reste à développer et pourrait pourvoir à un manque de réseaux de transport public et faire naître de la solidarité et du lien dans nos villages…

Le covoiturage a aussi fait une percée dans deux autres communes, avec la création d’une mailing-list à Notre Dame De La Rouvière et un affichage à l’épicerie de Mandagout. Là aussi, il faut du temps pour que cela rentre dans les mentalités et se mette en place…

Suite à des contacts avec la Communauté des Communes du Pays Viganais un d’accord est intervenu pour la création d’un point covoiturage sur le parking face au rond point de la cascade à l’entrée du Vigan (30120).

quand le com de com tire la couverture à soi...

quand le com de com tire la couverture à soi…

La CC doit commander l’abri bois à l’UFV, entreprise de scierie locale. Ce sera à nous, groupe Transition, de le monter. Nous en aurons la gestion et la décoration. Pour l’instant, la CC invoque un blocage de la mairie du Vigan propriétaire du terrain… et en profite pour tirer la couverture à elle en « oubliant » de nous citer dans sa communication institutionnelle (voir le document joint. Cliquez pour agrandir).

Il existe un espace (gratuit) dédié au covoiturage dans les départements du Gard et de l’Hérault, où vous pouvez publier vos annonces:http://aganticovoiture.org/

Publicités
Cet article a été publié dans se déplacer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour AUTO-STOP ET CO-VOITURAGE

  1. courty dit :

    bonjour
    merci pour votre document pré-élections « municipales en transition » mais pourquoi, dans le thème de « la mobilité » n’avez-vous pas évoqué l’autopartage comme une ressource et une nécessité pour les déplacements économes à tous points de vue..!?
    merci pour votre attention à me lire et à me répondre.
    richard courty le vigan
    richard.courty@free.fr

    • andre53 dit :

      Bonjour,
      L’auto-partage est effectivement un mode d’utilisation d’un véhicule très efficace et qui, certainement, est promis à un grand avenir. C’est sans doute le meilleur intermédiaire entre transport collectif et transport personnel.
      Nous ne l’avons pas mentionné car : 1) il fallait faire concis, 2) ce mode de partage nécessite quelques précautions juridiques, 3) nous nous adressons essentiellement aux municipalités (rurales dans le cas présent) et avons plutôt proposé des solutions faciles à mettre en place avec bonne volonté et conscience.
      (Je vous suggère de rajouter votre proposition d’auto-partage dans l’arbre à perles de transition30 : http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_1743643&N-p=100559990&N-s=1_10325748&N-f=1_10325748&N-fa=10325748 )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s