Habitat Léger, Éphémère, Mobile…

Un point de vue anti-autoritaire (et Cévenol) sur l’habitat libre et choisi :

Un compte-rendu des rencontres nationales autour du réseau Halem

Quand l’habitat « libre » et « choisi » sera citoyen et sous contrôle de l’Etat…

Début août 2008, se sont tenues, pendant quatre jours, les rencontres nationales du réseau naissant HALEM (HAbitat Léger Éphémère et Mobile) près de St Jean du Gard sur le terrain de l’ancien écosite de La Borie. Les objectifs de ces rencontres étaient, selon le programme affiché, de formaliser et structurer l’organisation de ce réseau et de lui donner des moyens d’actions.

150 à 200 personnes se retrouvent donc pendant ces quatre jours. Un certain nombre débarque d’un peu partout à un ou deux. Plusieurs dizaines de hippies en profitent pour installer un camp « rainbow » (toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et massages garantis !). Des habitants du squat du Prat Del Ronc, alors fraîchement expulsés (22 juillet), avaient également installé, plusieurs jours avant le début des rencontres un campement de fortune en bord de rivière à l’écosite. Enfin, les « organisateurs » et leur programme de discussions bien calé…

Si ces discussions ont été bienvenues c’est bien parce que les questions de logement – en général – et d’habitat dit « libre » et mobile (yourtes, cabanes, auto-constructions, camions, camping-cars…), en particulier, sont brûlantes actuellement. A l’heure où certains s’engraissent avec l’immobilier – en Cévennes, à Montpellier, comme ailleurs –, et où les mêmes légifèrent à coup d’arrêtés anti-cabanisation contre les logements de fortune et hors-normes, il est effectivement nécessaire de prendre du temps pour tenter de s’organiser contre ceux qui nous poussent à la misère.

S’organiser. Cet impératif a été au cœur de toutes les discussions et forcément le nœud de multiples désaccords et divergences. On a pu voir deux grandes tendances se dégager sur ces questions : celle proposant l’auto-organisation offensive en-dehors des partis et syndicats et contre l’Etat et ses flics, soutenue particulièrement par les ex-habitants du Prat Del Ronc et d’autres ; la deuxième étant la position officieuse d’Halem (ou de ses membres les plus actifs et donc des « organisateurs » des rencontres) désirant créer une sorte de syndicat qui pourrait faire pression sur élus et députés pour que ceux-ci légifèrent pour l’habitat dit « libre et choisi ». Cette seconde position a rencontré un plus large écho parmi les personnes qui ont pris la parole. Et les partisans de l’auto-organisation furent, à la fin des quatre jours de discussion, carrément remerciés pour leurs interventions critiques par les membres les plus en vue d’Halem : ils ne furent que la caution radicale des discussions et des très classiques « décisions » prises pour l’organisation d’Halem.
Évidemment ce compte rendu ne sera pas neutre et critiquera assez sèchement les positions et pratiques qui découlent du réseau Halem (ou de leurs membres les plus en vue). (…)

(…) Il faut bien reconnaître, pour finir, que la bonne idée de quatre jours de discussions autour de l’habitat et du logement est à mettre au crédit d’Halem. Beaucoup de discussions intéressantes, quelques rencontres enthousiasmantes également. Il n’empêche que voir se dessiner, une fois encore, tous les ressorts d’une lutte castratrice, d’une lutte morte-née, quelques soient les apparences que l’on se donne ou les illusions dans lesquelles on se berce, donne la sensation d’un beau gâchis.

La totalité de l’article ICI sur le site du Bulletin de contre-info en Cévennes

Publicités
Cet article a été publié dans Habiter, Ressources. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Habitat Léger, Éphémère, Mobile…

  1. Ping : Faut voir |

  2. uto dit :

    Bonjour,

    je te remercie pas d’envoyer ce genre de message car certes l’intention est louable: faire avancer le débat mais de cette manière, en diffusant sur le site transition une polémique alors qu’en direct tu es plutôt distant et n’évoque pas du tout ces questions qui te travailles, je trouve cela tordu. Alors peut-être veut tu de manière détourner nous inciter (nous les guerriers de l’arc-en-ciel) à nous présenter pour nous intégrer, mais cela pourrait se faire d’une autre manière (d’ailleurs on y oeuvre à 100%), là cela nous met un devoir de réponse et j’ai pas envie que mes amis se fassent l’avocat du diable, il en as pas besoin, il en as déjà pleins!

    pour ce qui est de ce bulletin, il n’est pas signé et on ne peut y répondre. Il transpire l’archétype anar qui joue le jeu de la division, perso je suis punk, baba-cool, paysans, sédentaires, nomades, habitants de la terre, humain quoi. De plus c’est bien plus qu’un avis subjectif non-éclairé, c’est un vision qui utilise le mensonge pour faire passer un message. C’est donc une manipulation pour aboutir à sa synthèse qui fait plus ressortir la peur de ne pas être sûr de la véracité de son Église ou de son action.

    D’habitude je ne m’attarde pas sur l’amateurisme alternatif qui pollue internet.

    Je vais le faire par respect de ton appel maladroit mais derrière lequel je sens un désir de fraternité. Et je le fais également pour Joe Sacco, fondateur de Halem.

    On s’est retrouvé sur Paris à l’occasion de la Marche du Vivant, il nous a défendu lors d’un guet-apens policier sur notre route en faisant venir la presse alternative et locale:

    puis on c’est retrouvé sur la place de la Bourse pour mettre en lumière l’habitat choisit.

    C’était vraiment un pas en avant pour Halem qui décidé de montrer la réalité de l’habitat légers.

    http://yurtao.canalblog.com/archives/2008/03/06/8216591.html

    Nous les guerriers de l’arc-en-ciel on découvrait ça et on à amener un zome et monter la yourte de la Tribu Vivace (tribuvivace.com).

    Ce fût une occasion privilégié de découvrir Joe, il avait fondé halem en réponse au nombre croissant des mobile-home autour de Paris et voulait, en tant qu’habitants lui-même , obtenir une reconnaissance. Il as mis en place une vaste réflexion active, dans la ligné de l’Education Populaire, qui est une richesse d’infos qui constituent pour la première fois une base de soutien aux habitants d’habitats légers et mobiles, terrains familiaux, gens du voyages.

    Il est naturellement devenue un mouvement de référence dans cette quête de reconnaissance du droit au logement, et de le prendre si l’Etat ne met pas les moyens nécessaire pour y répondre. En discutant autour d’un verre ,je m’apercevez que nous partagions une vision commune: que les collectifs urbains (squat, friche artistique, lieux culturels populaire) deviennent des antennes pour les populations urbaines pour découvrir l’actions commune, la solidarité et l’accès aux diverses expériences qui naissent dans les campagnes.

    Nous les guerriers de l’arc-en-ciel ça nous faisez vibrer et on s’est engagé à mettre en place des rencontres sur l’habitat choisit, celle dont l’article parle. Il y avait Clément qui est actuellement aux rennes d’Halem, Wileim Sunt de la mine d’Anduze et une personne du DAL qui ne représenté que lui-même et la marque kronenbourg.

    La réappropriation de la place de la Bourse c’est finis, nous avions touché largement, la presse avait répondu présente, nous avions relevé un défi osé, et ce collectivement.

    http://www.ladepeche.fr/article/2008/03/01/438853-yourtes-installees-deux-jours-place-bourse-paris.html

    http://nantes.indymedia.org/articles/13914

    http://www.leparisien.fr/paris/deux-yourtes-installees-place-de-la-bourse-02-03-2008-3296099391.php

    Juste un hic Joe en rentrant une dernière fois dans la yourte c’est cogné à la porte , résultat grosse bosse et saignement.Pour les Mongols la façon dont on rentre dans une yourte est porteurs de symbole, je ne sais ce que cela voulait dire mais peu de temps plus tard nous apprenions la mort de Joe, il venir de périr dans l’ambulance suite à l’incendie encore mystérieux d’un squat à Rennes.

    Nous avons décidé comme Joe l’aurait souhaité de continuer l’idée de la rencontre, surtout que le mouvement devenait, juste après l’avoir vraiment connu,orphelin de son père fondateur.
    Bref on as été discuté pour ouvrir le terrain de Laborie, trouvé Michto pour gérer l’alimentation. Mais Clément ne nous donnais plus de nouvelles.

    Sur place il avait fais venir une cuisine sans nous prévenir, du coup déjà un malaise de concurrence se mettait en place, nous nous ne faisions pas à l’époque la cuisine et nous avions monté une cuisine pour assurer l’évènement en soutenant Michto qui été prêt à relever le defi.Nous avions aussi ramener des structures pour les débats et le logement.

    De plus comme tout rassemblement en Cévennes des locaux colorées, décontracté, parfois trop dira t’on, sont venus, des anarchistes était sur place, des militants , des familles habitués aux lieux, une convergence quoi.

    nous étions un douzaines de jeunes à jouer le jeu de la couleur, étant au service des familles et de la logistik nous étions moins dans les instances de débats et de descisions.Que pleins d’amalgames sont possible, comme par exemple Violette qui à rejoint après une longue période d’absence l’aventure à ce moment, elle est arrivés malade et nous l’avons remis en face que nous ne pouvions l’accompagner à l’hôpital pour prendre des antibio, yavait suffisamment de monde et nous n’avions qu’un gros camion. Elle as trouvé quelqu’un qui as compris que nous étions contre le fait qu’elle prennent des antibiotiques, et voilà une non-compréhension qui rajoute facilement une couche pour nous juger et qui est ressortis plus de 3 ans plus tard chez Wilheim, dans l’orga.

    Bref j’ai pas eu envie de lutter, je m’excuse auprès de Joe mais j’avais pas envie de rentrer dans l’arène des coq, où tu sens déjà les effluves de ce qui plus loin transforme la politique en pourriture.
    Mais la rencontre à été belle,

    http://yurtao.canalblog.com/archives/2008/08/02/10110771.html

    des rencontres, des réflexions ont eu lieux. Nous avons en deux jours construit une yourte.

    Plus dans l’action donc que dans le débat.

    Depuis c’est bizarre Halem qui pourrait nous réunir, ne joue pas son travail, et alors que pour la loi duflot nous pourrions avoir un village de convergence

    non halem ne lance plus d’appel juste trône Clément et son tipis.

    http://www.halemfrance.org/spip.php?article114

    (en plus il ont pris une photos de la place de la bourse)

    on as réessayer le contact avant le souffle pour faire converger halem, yurtao, collectif pour les yourtes et les habitants d’éco-lieux locaux mais ils n’ont pas voulu nous entendre lors de leur dernier ag, alors que nous sommes également sous une menace de destruction qui sera validé à la fin du mois par une visite des autorités à la Triballe.

    Ils n’était que trente à la dernier ag, ça craint. Mais certains sont venus à nous pour parler, d’autres sont venus au souffle et d’autres comme aujourd’hui sont passé au village. On verra ce que cela donnera.

    J’en veut pas aux frangins de nous exclure, on est tellement libre que l’on est une menace pour toute autorité déviante (qui ne vas pas dans le sens du respect de l’ensemble). Par contre je les encourage à rêver plus grand, il ont un outil pour nous réunir et faire du poids et à cette heure de pression national et de faux discours il y en a grandement besoin.

    pour l’article donc finalement je e suis pas totalement en désaccord avec ce qui es dis mais je n’aime pas ceux qui alimente le racisme et l’amalgame en se la jouant journaliste internet, c’est trop facile et c’est même dangereux car l’info alternative doit avoir l’épée de la vérité sur sa tête sinon se n’est pas alternatif. La prochaine fois je conseille aux journalistes d’aller interviewer les différents acteurs du terrain pour acquérir une vision plus juste de la situation.

    Voilà Joe on continue à œuvrer pour le permis de vivre, dommage que tu sois plus là on as tellement besoin d’ancien qui ramène leur expérience et leur discernement…
    et voilà André pour la réponse. Mais si c’était vraiment pour parler de l’habitat léger le dernier compte rendu d’halem de l’ag d’il y a un moi aurait été plus pertinent q’un article sur une rencontre d’il y a trois ans ou attendre un peu le bilan de la journée
    éco-lieux du Souffle.

    Uto

    • andre53 dit :

      Bonjour Uto,
      L’aspect provocateur ne t’aura pas échappé… (un vieil article périmé de 2008 !)
      Certes nous ne sommes pas nombreux au sein de la transition viganaise, mais les contributions au site comme les retours des mails de la liste de discussion sont rares, et les débats sur le fond inexistants.
      On ne peut pas fonctionner seulement sur des pseudo-évidences et faire comme si tous nous partagions évidemment la même vision de la transition et des moyens à mettre en oeuvre (voir les dissensions et retraits suite au REEL).
      La question des habitats légers, mobiles, éphémères m’a toujours intéressé et la reprise de cet article critique et polémique était un moyen de créer une rubrique sur ce thème sur le site, de lancer la discussion, et voilà qui est réussi 😉
      Je tiens absolument à préciser que dans mon esprit, jamais, les Arc-en-ciel n’ont été visé (pas de parano inutile).

      Au Vigan nous avons un problème (ou plutôt le maire à un problème) avec des familles logeant en caravanes (les De Colombi à Tessan) et nous n’avons jamais évoqué un soutien ou manifesté un intérêt pour ces personnes, par exemple. Ou le soutien aux familles sous yourte de Limoges actuellement en procès et menacés d’expulsion. De même, les menaces d’expulsion de la Tribale n’ont (du moins en ma présence) jamais été évoquée dans le cadre du groupe transition.

      Voilà, le sujet de l’habitat L-É-M me semble primordial dans le cadre de la transition. C’est de plus un sujet d’actualité avec le vote de la loi Duflot. Je n’use pas d’un habitat précaire (incertain – au vue de la loi actuelle) et donc ne suis pas légitime pour m’en occuper : qu’un(e) autre prenne le relais…

      PS : je ne suis pas distant, j’ai des difficultés à m’exprimer dans un certain cadre contraint. Ce n’est pas la même chose.

      Merci d’avoir pris le temps de répondre, Uto
      Je vous assure de mon amitié à toutes et tous
      andré

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s